Dessins

Maison abandonnée

Depuis plusieurs années, je prends en photo les maisons abandonnées qui croisent mon chemin. Je réalise ces dessins pour illustrer mon projet où je sors l’intimité des foyers à l’extérieur sur la façade. Pour cela j’utilise les seules traces d’humanité qui restent quand les maisons sont abandonnées, le papier peint.

“Maison abandonnée” - 2010/2011/2012/2013 (21 x 29,7 cm)          “Maison abandonnée” - 2010/2011/2012/2013 (21 x 29,7 cm)          “Maison abandonnée” - 2010/2011/2012/2013 (21 x 29,7 cm)          “Maison abandonnée” - 2010/2011/2012/2013 (21 x 29,7 cm)

“Maison abandonnée” - 2010/2011/2012/2013 (21 x 29,7 cm)          “Maison abandonnée” - 2010/2011/2012/2013 (21 x 29,7 cm)          “Maison abandonnée” - 2010/2011/2012/2013 (21 x 29,7 cm)          “Maison abandonnée” - 2010/2011/2012/2013 (21 x 29,7 cm)

“Maison abandonnée” - 2010/2011/2012/2013 (21 x 29,7 cm)          “Maison abandonnée” - 2010/2011/2012/2013 (21 x 29,7 cm)          “Maison abandonnée” - 2010/2011/2012/2013 (21 x 29,7 cm)          “Maison abandonnée” - 2010/2011/2012/2013 (21 x 29,7 cm)

“Maison abandonnée” - 2010/2011/2012/2013 (21 x 29,7 cm)    “Maison abandonnée” - 2010/2011/2012/2013 (21 x 29,7 cm)          “Maison abandonnée” - 2010/2011/2012/2013 (21 x 29,7 cm)

 

Scalps

Gravure d’un scalp de mucha.
Le scalp était un objet porteur de pouvoir. Association de la douce chevelure de l’art nouveau à la brutalité du cuir chevelu arraché au crâne.

“Scalps” dessin gravure - 2013 - 27x42cm          “Scalps” dessin gravure - 2013 - 27x42cm          “Scalps” dessin gravure - 2013 - 27x42cm          “Scalps” dessin gravure - 2013 - 27x42cm

 

Maisons envahies

La maison est remplie d’êtres humains, à tel point qu’elle en explose. Comme une invasion, une contamination qui détruit la maison.

“Maison envahie” - 2013 - 27x42cm - linogravure          “Maison envahie” - 2013 - 27x42cm - linogravure

 

Gourmandise

Accumulation de pièces montées sorties des livres de l’époque des grands maîtres des tables royales. Un montage à l’excès qui symbolise la mort, comme un hommage aux natures mortes qui sont les premières oeuvres sur l’art et la nourriture. Visuel de la performance dégustative.

dessin “Gourmandise” - 2015 - 21x29,7cm

 

The legend of Pripyat

Représentation de l’urbanisation de Pripyat au travers des racines des arbres. On peut observer le changement entre 1986 et 2015. Les racines s’entremêlent et forment un réseau comparable aux neurones de notre cerveau. Preuve que la nature reprend ses droits en toutes circonstances et impose son pouvoir.

dessin “The legend of Pripyat” - 2015 - 50x50cm          dessin “The legend of Pripyat” - 2015 - 50x50cm