Vidéos

La Tromperie des Sens – 2015

Vidéo performance dégustative : finalité d’un workshop avec des élèves de pâtisserie, sur la symbolique de la nourriture. Au travers des siècles l’homme a toujours essayé de trouver l’immortalité. Et cela c’est surtout traduit dans des aliments ou des boissons. Le public recevait une fiole de cette élixir de vie, mais pour l’atteindre ils devaient croquer dans le verre (sucre soufflé) de la fiole. Dénonciation de l’absurdité de ces croyances.

Extrait de “La Tromperie des Sens” - 2015 (Vidéo performance dégustative, 16/9)

Explosion House – 2013

Ces petites sculptures représentent l’architecture Praguoise. Selon une vieille tradition, les Tchèques allumaient des bougies dedans. En détruisant cette miniature, j’efface le symbole un peu kitsch des maisons tchèques dans la pensée collective. Les touristes achètent ces petites maisons pour avoir un souvenir et par le fait de changer la taille et de les faire exploser je détruis la mémoire liée au souvenir. De plus les Tchèques ne détruisent jamais leur architecture, ils les rénovent tout le temps.

Extrait de “Explosion House” - 2013 (Installation vidéo, 180 cm de hauteur, vidéo en boucle)

Franck – 2010

L’idée de départ est une phrase, “d’un extrême à l’autre”. C’est une métamorphose. L’expression “d’un extrême à l’autre”, c’est deux mondes qui s’opposent, mais je pense qu’il y a un lien qui unit ces deux mondes. Je vois cela comme une évolution. Quand je pense à ces mots “d’un extrême à l’autre”, l’image de deux êtres différents par leur physique, leurs expressions, leurs attitudes et leur esprit, m’apparaît. Je voulais mettre en image cette expression par un seul être qui passerait d’un extrême à l’autre. Mais toujours dans l’idée qu’il y ait un lien qui réunit ces deux extrêmes. Et c’est l’idée de la modification corporelle qui m’est venue. J’ai tout de suite pensé aux Drag Queens. C’est une partie de soi que beaucoup d’hommes cachent et n’assument que la nuit dans les milieux adéquats. Je voulais travailler sur le moment où la transformation s’opère, où les deux extrêmes se rejoignent avant de s’écarter de nouveau. Je voulais observer l’état d’esprit de cet homme qui échange de personnalité. Par cet acte de métamorphose je voulais montrer que “d’un extrême à l’autre” prend normalement beaucoup d’espace dans notre représentation personnelle, mais qu’elle peut se retrouver dans l’espace contraint d’un même corps.

Extrait de “Franck” - 2010 (16/9, 9 minutes 14 secondes)

Eating House – 2012

Le glouton moderne est un boulimique. Il consomme jusqu’à saturer. Il manifeste ainsi son absence d’autonomie et son peu de résistance aux frustrations inhérentes à l’existence. Comme la disparition ou la destruction des choses qui nous rassurent. La maison fait partie de ces choses”. Comme le conte de Hansel et Gretel, je montre l’assouvissement d’envies primitives par le péché de la gourmandise. Et confronte le spectateur à la destruction de l’image de sécurité : la maison.

Extrait de “Eating House” - 2012 (16/9, 12 minutes)         Extrait de “Portrait Camille” - 2012 (16/9, 12 minutes)         Extrait de “Portrait Lucie” - 2012 (16/9, 12 minutes)

Extrait de “Portrait Maude” - 2012 (16/9, 12 minutes)